Location_saisonniere_Ile_Huate_Saison

Si vous possédez un bien locatif dans les DOM TOM, il est temps de vous préparer à l’approche de la haute saison, et donc de l’arrivée massive de métropolitains, bien décidés à fuir le froid et la grisaille de l’Hexagone. Et puisqu’une haute saison, ça se prépare en avance, nous vous avons préparé quelques astuces indispensables à l’augmentation de votre taux de réservation. Suivez le guide !

Quelques détails sur les particularités des DOM TOM 

Les îles antillaises, réunionnaises, ou d’autres horizons, bénéficient d’argument de choix pour attirer les touristes. En effet, et hormis la mer, le soleil et les températures clémentes, ces lieux ont pour immense avantage de proposer un dépaysement total aux vacanciers, et de leur offrir une expérience hors du commun. Si vous possédez un bien locatif dans ces territoires, vous avez donc une carte de poids à jouer ! 

Les mois de novembre à mai représentent souvent une baisse des taux de réservations dans les location saisonnières métropolitaines (hors celles situées dans les stations de ski, bien entendu.). Bonne nouvelle : si cette période correspond à la baisse saison dans l’Hexagone, elle correspond également à la haute saison dans les îles. Vous bénéficiez ainsi d’une concurrence amoindrie durant les quelques mois de froid et de grisaille en métropole. Vous pouvez ainsi miser sur les français vivant en Europe, pour les inciter à rejoindre la chaleur et les magnifiques plages des îles. Pour se faire, quelques aménagements particuliers sont à prévoir, car si la concurrence en métropole s’est affaiblie, il n’en est rien de vos concurrents louant des biens locatifs dans votre périmètre. 

Conseils et astuces pour vous préparer à la haute saison

Les équipements qui font toute la différence 

Les équipements disponibles au sein de votre location saisonnière peuvent être des arguments de poids, pouvant influencer grandement la décision des touristes de choisir votre bien plutôt qu’un autre. Pour se faire, il vous faut penser comme un vacancier de l’Hexagone, et imaginer quelles pourraient être ses problématiques récurrentes.

Ainsi, bon nombre de touristes ne sont pas habitués à la chaleur des îles, c’est pourquoi l’installation d’une climatisation et de ventilateurs pourraient bien faire toute la différence. Vous pouvez également préparer quelques serviettes de plage de rechange au sein de votre résidence secondaire, ainsi que des jouets de plage pour les familles avec enfants en bas-âge. 

Afin de protéger vos locataires des insectes nuisibles, il est aussi recommandé d’installer des moustiquaires modulables, au moins aux fenêtres des chambres et des pièces à vivre. Les vacanciers pourront ainsi les ouvrir et les fermer selon leurs envies. 

Enfin, pensez à vérifier l’état général de votre résidence, afin d’éviter tout problème en cours de location. Si la maison ou l’appartement n’a pas été loué depuis quelques temps, prenez un moment pour vérifier que l’eau chaude fonctionne, et que l’eau courante est disponible à tout moment de la journée, par exemple. Vérifiez également l’état général de la plomberie, ainsi que le parfait état d’utilisation des appareils électroménagers.
Maison_haute_saison_location

Adaptez votre annonce 

Encore une fois, il vous faudra vous mettre à la place de vos futurs locataires saisonniers : que viennent-ils chercher lors de vacances dans les îles ? Le soleil, la chaleur, les plages, le dépaysement ? Ou peut-être tout cela à la fois ? Prenez donc un moment pour retravailler votre annonce sur les plateformes en ligne, et insistez sur les nombreux avantages qu’offrent votre résidence, à la différence des autres.

 Vous pourriez, par exemple, préciser la distance à pied qui sépare votre bien de la plage la plus proche, les activités touristiques à réaliser dans votre périmètre, la présence d’un marché local, ou encore d’un événement en particulier par exemple. Nul besoin de ne préciser que les activités payantes, vous pouvez aussi ajouter la présence de chemins de promenade à proximité, des meilleurs lieux pour faire un pique-nique au bord de l’eau, etc. 

Bien entendu, précisez l’ensemble des équipements de votre résidence au sein de votre annonce en ligne, afin de vous démarquer positivement de vos concurrents. Si les photos de votre bien locatif ne sont pas toutes récentes ou de mauvaise qualité, c’est également le moment d’en prendre des nouvelles. Petit plus : ajoutez une photo de votre jardin et de la plage la plus proche, afin de faire rêver les futurs touristes ! 

Modérez vos prix 

Bien entendu, l’arrivée de la haute saison dans les îles va forcément rimer avec hausse des tarifs. Il est tout à fait normal que vous souhaitiez augmenter vos prix lors de cette période, et il est évidemment conseillé de le faire, pour deux raisons principales. D’un côté, il est évident que la hausse des tarifs vous rapportera davantage de gains à la fin de la saison, et il serait en effet dommage de ne pas en profiter. Il est également normal que penser que les voyageurs risquent de s’inquiéter de prix trop bas, et risqueront de penser que la location est de mauvaise qualité, ou pire encore, qu’il s’agit d’une arnaque. Résistez toutefois à la tentation de trop gonfler vos prix, au risque de vous voir boudé par les vacanciers. Un seul mot est de mise : la modération ! Évaluer les prix de vos concurrents, proposant des offres similaires aux vôtres tant au niveau de l’emplacement que des équipements proposés, et adaptez vos prix en fonction. 

Bon courage dans la préparation de la haute saison, et n’hésitez pas à consulter nos articles liés, afin de mettre toutes les chances de votre côté. Voici, pour vous aider dans vos préparations, le calendrier des vacances scolaires en Europe, un article sur l’organisation du ménage au sein de votre location, ainsi qu’un article sur la remise des clés aux voyageurs.

Homerez_location_saisonnière

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.