Homerez_bibliothèque_location_saisonnière
Récupérer un logement saccagé est la crainte de tout propriétaire mettant un bien immobilier en location saisonnières. Entre les dégâts matériels et le risque de cambriolage, il y a de quoi en avoir le sommeil troublé. Pas d’inquiétudes : des solutions existent, permettant de sécuriser votre logement tout en vous garantissant une plus grande tranquillité d’esprit. Voici nos conseils à appliquer afin d’éloigner un peu plus tout risque de mauvaise surprise, et, de récupérer un logement en bon état. 

Souscrivez à une assurance.

Il s’agit du B.A-BA de tout propriétaire de location saisonnières. La souscription à une assurance multirisque habitation, s’avère être une garantie précieuse dans la sécurisation de votre logement. Ce type d’assurance a l’avantage de couvrir non seulement les dégâts liés aux causes naturelles (tempêtes, dégâts des eaux, grêle, etc.), en plus de prendre en charge les dégâts liés au vandalisme. Selon le ministère de la Justice, ce terme englobe “l’ensemble des actes constituant une atteinte volontaire et gratuite aux biens privés ou publics”.

Afin de garantir votre tranquillité d’esprit, la plupart des plateformes de mise en relation, telles qu’Airbnb, proposent des assurances aux propriétaires en cas d’incidents non-volontaires. La plateforme propose une couverture responsabilité civile de base allant jusqu’à 1 000 000 USD par sinistre en cas de poursuites engagées par des tiers pour préjudice corporel ou dommage matériel survenu lors d’un séjour avec Airbnb”. De quoi être un peu plus rassuré.

 

Renseignez-vous sur vos locataires.

L’immense majorité des plateformes de réservation en ligne proposent un système de notation des utilisateurs. Ces derniers sont notés par leurs hôtes après leur passage au sein de la location de vacances. Il s’agit d’un bon moyen de vous assurer de leur sérieux, selon les avis des propriétaires les ayant préalablement accueillis. Ces astuces devraient vous permettre de réduire considérablement le risque d’accueillir des visiteurs mal intentionnés et négligents. 

 

 

Mettez en place un dépôt de garantie.

Le dépôt de garantie, ou caution, vous permet également de dissuader vos visiteurs de semer la zizanie dans votre logement. Habituellement, la caution correspond à 30 % du montant total de celui du loyer versé pour la durée de la location saisonnière, autrement dit, un chiffre suffisamment élevé pour décourager vos locataires de vandaliser votre bien. N’hésitez pas à effectuer un état des lieux détaillé à l’entrée ainsi qu’à la sortie des vacanciers. Cet acte possède une double-utilité : ceci vous permettra de montrer aux locataires que vous êtes attentif au moindre détail, en plus de pouvoir directement les confronter à l’état final du logement, une fois leur séjour achevé. 

Sécurisez l’accès à votre logement. 

Il n’y a pas que des locataires saisonniers dont il faut vous méfier : il est essentiel de protéger votre logement en tout temps, que celui-ci soit occupé ou non. Il est ainsi plus que recommandé d’investir dans une alarme, dont vous donnerez les codes à vos locataires. Pensez également à installer un système d’ouverture et de fermeture automatisé des volets de votre logement. Ce dispositif permettra de donner l’illusion que votre bien est occupé, même en l’absence de locataires. De plus, il est recommandé de ne pas poster de photos trop précises de votre logement sur les plateformes de mise en relation en ligne, tout comme il n’est pas souhaitable de préciser les périodes ou votre logement est vide. Ces astuces permettront d’éloigner les tentatives d’intrusion et de vol au sein de votre location saisonnière, et ainsi récupérer un logement en bon état.

Homerez_saut_lit_location

Fixez des limites.

Enfin, pensez à préciser dans vos annonces les règles de votre logement. Vous pouvez ainsi annoncer que les fêtes sont interdites au sein de la location saisonnière, tout comme il vous est possible de préciser qu’il est interdit de fumer. N’hésitez pas à demander de l’aide à un voisin qui pourra intervenir si une soirée alcoolisée avec un grand nombre de personnes s’organise malgré vos interdictions. Pensez à préciser à vos hôtes que les voisins sont prévenus, et qu’ils interviendront en cas de problème. Cette simple mise au point permettrait de renforcer votre effet de dissuasion. 

Dans tous les cas de figure, n’hésitez pas à refuser certaines demandes de réservation dans le cas où vous auriez un doute sur le sérieux des locataires. Fiez-vous à votre instinct afin de vous préserver de mauvaises expériences. Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir.

Homerez_location_saisonnière

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :