Assurer_Location_saisonniere

Que vous soyez un grand habitué des locations saisonnières, ou encore novice en la matière, il est essentiel d’assurer vos biens afin de parer à toutes situations conflictuelles. Vous pensez que la caution est suffisante pour assurer votre bien locatif saisonnier ? Détrompez-vous ! Pas de panique pour autant, de nombreuses solutions existent, adaptés à toutes les situations. Suivez le guide!

Pourquoi la caution est insuffisante ?

Reprenons depuis le commencement. La caution, ou dépôt de garantie, est couramment utilisée dans le cadre des locations saisonnières. Cette dernière est habituellement mise en place afin de protéger financièrement le propriétaire des éventuels dégâts matériels causés par le locataire saisonnier. Bien que celle-ci puisse couvrir les dommages liés à l’équipement du bien immobilier (meubles, électroménager, etc.), le montant de la caution n’est cependant pas suffisant pour couvrir les frais des dommages liés à l’habitation en elle-même (vitre cassées, portes enfoncées, etc.). Il est donc nécessaire de souscrire à une assurance afin de pallier à toutes malheureuses éventualités.

Homerez_caution_location_saisonnière

L’estimation de vos biens à assurer.

Pour le bon déroulement de votre souscription à une assurance dans un but de location saisonnière, débutez vos démarches par un état des lieux de votre propriété. Possédez-vous des objets de grande valeur ? Votre habitation en location saisonnière est équipée d’une piscine ou d’une air de jeux? Avez-vous des plans de travail fragiles et de grande valeur, en marbre par exemple ? Listez consciencieusement les moindre éléments de valeur pouvant être couverts par un contrat d’assurance.

Homerez_gestion_location_saisonnière

Quelles sont les formules d’assurances recommandées ?

L’assurance multirisques habitation

Cette assurance, dite également « responsabilité civile du propriétaire » est essentielle dans le cas ou la propriété en location saisonnière s’avère être votre demeure principale. Cette assurance a pour avantage de couvrir de nombreux dégâts importants pouvant être causés à votre propriété : dégâts des eaux, incendies ou explosions, vol et vandalisme, catastrophes naturelles, etc. Attention cependant : cette assurance n’est plus valable si vous vous absentez de votre propriété plus de 90 jours consécutifs, et est donc recommandée pour les propriétaires ne louant leur habitation que très peu de jours d’affilée. Vérifiez également que votre assurance multirisque habitation couvre vos locataires : cette clause, dite « assurance villégiature », peut s’avérer salvatrice en cas d’accident au sein du bien immobilier.

Homerez_caution_clauses

L’assurance propriétaire non-occupant (PNO)

Cette assurance est davantage adaptée aux propriétaires de biens à location saisonnières n’occupant pas le logement en question tout au long de l’année. Fonctionnant à la manière d’une assurance multirisques habitation, cette assurance garantit la responsabilité civile du propriétaire de la location saisonnière, tout en couvrant l’ensemble des biens du logement contre un ensemble de dégâts : catastrophes naturelles, incendies et explosions, vol et vandalisme, etc. Cette assurance, pour les propriétaires de biens à locations saisonnières, a pour avantage de comprendre plusieurs garanties, telles que : « Recours des voisins et des tiers », « recours des locataires », « troubles de jouissance du locataire », etc.

Les clauses

– L’assurance « pour le compte de qui il appartiendra »
Cette assurance est considérée comme un complément indispensable de l’assurance propriétaire non-occupant, car cette dernière ne prend pas en charge les risques vis-à-vis des locataires. Cette assurance permet ainsi de couvrir le locataire en cas d’accident, et ce, même envers les tiers et voisins.

– L’abandon de recours
Cette clause à votre contrat d’assurance du bien en location-vacances implique que les propriétaires renoncent officiellement à engager quelconque recours contre le locataire en cas de dégâts ou de dommages survenus au cours du séjour de ce dernier. L’abandon de recours permet de couvrir les locataires en cas d’évènements imprévus : incendie, vol, explosion, etc. Toutefois, il est à noter que cette clause ne couvrira en aucun cas les dommages subis par les voisins du bien locatif ou des tiers, ce sera alors à la responsabilité civile des locataires d’entrer en jeu.

Vous avez à présent plusieurs pistes de réflexion à explorer, et puisque chaque situation est différente, il est largement conseillé de rencontrer directement votre assureur afin d’en discuter de vive voix. Lui seul pourra vous conseiller au mieux selon les spécificités de votre situation et de votre logement : résidence principale ou secondaire, voisins très proches, présence d’une piscine, d’une gazinière ou d’objets de grande valeur, etc.

Une assurance parfaitement adaptée aux paramètres de votre location saisonnière est la clef de voûte pour une expérience agréable et rentable, que vous soyez locataires ou propriétaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :